Services - BtoB

Nos constats d’expert

" Les entreprises du secteur des services sont confrontées à l'érosion de leur marge, les gains de productivité sont de plus en plus difficiles mais la pression sur les tarifs se maintient. En B to B, Les commerciaux font face à des fonctions achats qui se sont fortement professionnalisées, les acheteurs devenant des négociateurs très qualifiés
Dans le même temps, la transformation digitale crée des ruptures d’innovation dans les solutions proposées. Beaucoup de fournisseurs cherchent ainsi à développer les usages d’e-services pour leurs clients. Le digital leur permet également de personnaliser l'expérience utilisateur avec des contenus dynamiques ciblés et des capacités de recherche élaborées (Big Data) . Chacun cherche à créer une relation client (et/ ou client final)  "différenciante".
On observe une interdépendance croissante entre services et technologies de l’information et de la communication (TIC). Ainsi, le service est de plus en plus caractérisé par une prestation immatérielle adossée à un support technologique."

 
Christelle IONESCU
En charge du secteur services-BtoB
 

Vos enjeux, notre accompagnement

  • Adopter une approche orientée solution dans la vente
  • Négocier  des hausses de tarif annuel ambitieuses malgré la mise en place du CICE
  • Faire de la vente différenciée, par exemple en utilisant les nouveaux outils digitaux d’aide à la vente (tablettes, etc...)
  • Former les équipes opérationnelles non commerciales mais en relation client (techniciens, producteurs, consultants etc...) à mieux participer à l’effort et aux objectifs commerciaux
  • Améliorer les processus commerciaux ( Key account management, déploiements d’outils SFA -Sales Force Automation-, Proposal Management, etc...)

Chiffres clés des Services & du BtoB en France

78,9% du PIB français en 2014 (contre 76% pour l’UE), contre 69% en 1990
1,17 million de micros entreprises en France en 2010 (97% des entreprises du secteur)
8,6 millions d’emplois,
Le secteur des services marchands est le 1er employeur en France (34% de l’emploi total)
47% de la valeur ajoutée du PIB français (croissance de 2,8% par an depuis 20 ans, contre 2% pour l’ensemble de l’économie)